Les fuites d’eau engendrent de nombreux problèmes chez l’habitant. Elles entrainent entre autres une surconsommation. Mais le plus gros risque provient des dégâts matériels qu’elles peuvent produire. Il revient bien sûr aux occupants ou au concierge de les signaler pour lancer la recherche. Mais leur rôle doit s’arrêter là et il faut faire appel aux professionnels de la plomberie.

Laisser agir le professionnel

Il est dangereux pour un occupant d’entreprendre des actions en guise de recherches. De même, il ne doit pas essayer d’orienter ou d’influencer le professionnel dans ses recherches. Il doit rester objectif et indiquer juste ce qu’il voit ou entend.

Une détection méthodique des fuites d’eau

Avant l’arrivée du plombier, les habitants du local doivent en premier lieu couper les différentes arrivées d’eau. Une fois sur les lieux, le professionnel prend note de leurs rapports. Il définit ensuite les itinéraires des différentes installations du bâtiment. En général, les propriétaires ou les locataires détiennent des dossiers qui renferment les plans de ces installations. Le plombier place ensuite un appareil sur une partie visible de la tuyauterie pour retrouver le parcours de l’eau.

Des techniques de recherche modernes des fuites d’eau

Pour localiser la fuite avec précision, le plombier dispose de matériels et de techniques très efficaces.

· Un micro amplificateur électroacoustique :

Cet appareil permet de détecter les vibrations émises par l’eau. À travers le système de conduite, l’eau se déplace à vitesse constante. Un changement de vitesse traduit par une dissonance dans l’amplificateur indique la localisation de la fuite.

· Le gaz traceur

Il s’agit d’un gaz léger introduit dans le système de tuyauterie. Il circule dans la canalisation et s’échappe au niveau de la fuite. Le plombier se sert ensuite d’une sonde aspiratrice. Elle mène à l’endroit précis où le gaz sort et donc à la fuite.

· Une caméra vidéo ou thermique :

Les deux formes de caméra indiquent toutes les deux l’emplacement de la fuite. Le plombier les introduit dans le réseau de tuyaux. La première montre une image des parois internes des tuyaux et l’endroit d’où l’eau s’échappe. La seconde repère la fuite en détectant la signature thermique de l’eau par infrarouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *